12 octobre 2007

Comment parler d'un film qu'on n'a pas vu?

Je viens de regarder l'une de mes émissions - canalplusienne - fétiches "Le Grand Journal". Et bien j'ai envie de dire... "Encore un film pour lequel on n'a pas de surprise".

Si je devais faire un trio de tête des présentateurs qui laissent entendre la fin des films avant de les avoir vu, je mettrais en 1er: Michel Denisot, 2e: Michel Drucker et 3e: Marc-Olivier Fogiel.

070424_56_portrait33

Je sais pas pourquoi mais ils ont toujours tendance à vouloir trop en dire. Même les acteurs sont catastrophés quand ça se passe. Par exemple ce soir, présentation du film "Deux vie plus une autre" avec Gérard Darmon et Emmanuelle Devos. Je vous cite Denisot: "Bon et puis on sait qu'après il y a la venue de l'éditeur, donc après quand on voit le titre, bon ben on comprend la suite.." avec un petit regard complice à la caméra.

Alors je crois avoir compris pourquoi ces présentateurs faisaient cela: ils ont fait un pari il y a 10 ans, place des Grands Hommes, pari qui ferait gagner celui qui donnerait le plus de fin de film possible. Le regard complice en fin de phrase, c'est pour leurs amis.

Mais cet inconvénient, il faut le prendre comme une chance, je pense. Il suffit de se dire que cela nous permet de ne pas aller voir certains films au cinéma, tout en ayant les moyens d'en parler en société. La petite phrase de Michel Denisot, vous la reprenez à votre compte:

"Bon et bien tu vois dans Deux vies plus une autre, et bien Gérard Darmon ,quelque part il a une faille. Il n'aide pas assez sa femme, et elle se barre avec un autre. Ouai l'éditeur.. Bref tout ça pour dire que ce film il est bien pour expliquer qu'il ne faut pas que ta copine écrive un livre."

2232
   C'est ça marre toi!

Bon et bien maintenant vous pouvez parler de ce film même avant sa sortie. Si ça c'est pas de l'exclu!

Posté par _Aurelien_ à 21:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Comment parler d'un film qu'on n'a pas vu?

    MDr
    Franchement, si tu zappes un minimum et que tu regardes toutes les chaînes hertziennes au moins une fois dans la semaine, tu te rends compte qu'ils invitent tous les mêmes gens au même moment...
    Se faire spolier la fin d'un film à suspens, oui, c'est rageant, mais se faire spolier un élément qui participe au déroulement même de l'intrigue...
    Bon...
    Malgré Gérard Darmon, je ne vais pas vraiment voir ce genre de film de toute façon, j'attends que ça passe à la télé éventuellement...

    Par contre, Sa Majesté Minor...
    Quand j'ai vu la bande-annonce, je me suis dit "c'est soir un truc génial qui deviendra culte soit c'est juste méchamment provocateur et sera donc ennuyeux et bancal"...
    A confirmer.

    Posté par Kurimi, 13 octobre 2007 à 09:14 | | Répondre
Nouveau commentaire